Témoignages

Depuis que j’ai été baptisé à 40 ans avec mon fils Julien, le virus de la grâce m’est entré dans le cœur. Je crois que le Christ n’a aujourd’hui plus d’autres mains que les nôtres pour transformer le monde. La main du Christ, le regard du Christ, la tendresse du Christ doivent désormais passer par nos mains, nos yeux, notre cœur … D’une certaine manière, je crois que sa résurrection dans notre vie dépend de nous … Arrêtons d’engueuler Dieu pour les combats que nous devrions mener nous-mêmes. Croire en Dieu, c’est accepter de se mettre en route, la route difficile de la fraternité humaine.

Robert HOSSEIN (extrait d’une interview à Panorama)